Sauna libertin L’Eclipse – Une belle rencontre

En ce froid samedi soir de février, direction l’Éclipse, le petit sauna libertin de Châtelet.

Bobby et Cindy aiment bien le quartier. C’est plein de bars, c’est vivant, ils peuvent y boire un coup pour pas trop cher avec les happy hour.
C’est encore les vacances scolaires, il n’y a pas beaucoup de monde sur la route. Ils laissent la voiture dans un parking souterrain à 2 pas de leur destination.

S’ils voulaient faire les radins ils pourraient aller à l’Éclipse dès 21 h pour profiter du buffet compris dans les 68 € de l’entrée. Ils l’ont déjà fait mais manger froid dans des assiettes en plastique sur les genoux dans la pénombre, ils n’en n’ont pas trop envie ce soir là. Ils tournent dans le quartier à la recherche d’un resto pas trop cher mais agréable pour y dîner en amoureux. Le choix se porte sur Le Bon Pêcheur. C’est cosy le service est chaleureux. Il y fait bon alors que dehors ça caille. Ils y passeront un bon moment.

Repas fini il est temps de rejoindre le lieu de débauche. A peine 5 minutes de marche.
Un œil non averti passerait devant l’entrée sans rien remarquer à part des palmiers en pot, en se demandant bien pourquoi des palmiers à cet endroit là devant cet immeuble tout à fait normal. Il y a 2 entrées d’ailleurs. Une pour le sauna «normal» et l’autre pour le sauna gay.

Bobby sonne au vidéophone. Un couple d’une cinquantaine d’années se présente derrière eux le temps que la porte s’ouvre. Ils entrent donc à 4 dans un sas. Sur la gauche, derrière un guichet comme on en fait même plus à la poste, ils sont accueillis par «ils ne savent pas comment il s’appelle» alors que ça doit faire une dizaine de fois qu’ils viennent au sauna. L’inconnu de l’accueil les reconnaît et les accueille avec un grand sourire. Il leur donne les sur-chaussures en plastique bleu qu’il faut enfiler sur ses chaussures. Question d’hygiène parce que derrière la deuxième porte du sas ils marcheront toute la soirée pieds nus.
En échange d’une piécette de 2€ il leur confie aussi 2 bracelets en tissus avec une petite poche et dedans 2 préservatifs et les jetons pour les 3 cocktails par personne.
Donc pour 68€ on a 6 cocktails maison avec alcool, un buffet et toutes les boissons sans alcool à volonté. Si à ce prix on ajoute le jacuzzi, le hammam et le sauna, c’est sans équivalent sur Paris et rend la soirée finalement pas si onéreuse.
Une fois ces «formalités» remplies ils passent la deuxième porte du sas.


Le sas franchi c’est une bonne claque de chaleur, et tant mieux s’il faut ensuite se balader en paréo !
Sur la droite se trouve le bar. Comme l’ensemble de l’établissement la décoration est d’inspiration indienne. Ils rejoignent au bout du bar l’homme de l’accueil qui leur tend 2 serviettes et 2 paréos.
Sur la gauche un escalier d’à peine 10 marches mène vers le jacuzzi.

Ils continuent d’avancer vers le fond. Sur leur droite les restes du buffet, il doit être 22h30.
Cindy et Bobby prennent l’escalier à leur gauche, direction le sous-sol.
Arrivés en bas il y a sur la gauche derrière une porte en verre le hammam. Ça sent les huiles essentielles. Complètement à droite, presque sous l’escalier, il y a les douches. Là aussi toujours une déco indienne qui donne l’impression de se doucher dans la nature dans des grottes dans la roche. Dépaysant!
Un alignement de casiers de bois bleus, des digicodes, des bancs, il est temps de passer aux choses sérieuses : se déshabiller! Contact avec la nudité d’autrui !

En mode paréo voilà Cindy et Bobby repartis vers le rez de chaussée après un passage par la case douche. Direction le jacuzzi. Il peut contenir une quinzaine de personnes. On a l’impression d’être sous terre dans une source thermale sauf qu’ici tout le monde se jette des regards bien intentionnés !
Cindy et Bobby se font plaisir en profitant de la chaleur du jacuzzi. Ils jaugent du regard la fréquentation du soir, rien à leur goût.
Douche, hammam, boissons. Ils montent au premier. A cet étage il y a le sauna. Pas très grand, il est vitré sur les ¾ permettant d’assister de l’extérieur à une éventuelle activité intérieure. Il y a justement une belle blonde en train de chevaucher son/un homme pendant qu’un autre semble s’occuper de lui caresser les fesses.
Cindy et Bobby continuent leur chemin par une déambulation entres les différents coins câlins.

Il y a eu des travaux depuis leur dernier passage. 3 nouveaux coins assez marrants dont un formant une sorte de grande coquille creuse capitonnée de matelas en skaï rouge et suffisamment grande pour 4 personnes! Il y a aussi cette pièce pas très grande avec des cubes sur plusieurs niveaux. Pour acrobates !
Dernière nouveauté près du coin fumeur, une pièce en longueur, avec une croix de Saint André et fermant par une porte à barreaux coulissante.
La plus grande pièce est une pièce ouverte à ses deux extrémités. Elle doit faire 6 mètres  sur 4 mètres. Sur tout son pourtour un rebord aménagé en banquette. Le centre est aménagé avec un «matelas», à la même hauteur que les banquettes. Le tout est recouvert d’un skaï rouge qui facilite le nettoyage après chaque ébat.
Bobby se souvient de la première fois qu’ils sont venus à l’Éclipse. Il y avait un groupe de jeunes au bar. Visiblement ils se connaissaient. Cindy et Bobby les avaient retrouvés dans cette pièce sur le matelas central dans un méli-mélo de corps. C’était bien la première fois qu’ils voyaient de leur yeux une «partouze»! Ce fut d’ailleurs la dernière. La partouze chez les libertins ça à l’air d’être plutôt rare, la plupart des contacts/échanges se font à 4. Où alors c’est que Cindy et Bobby ne fréquentent pas les bons endroits ! Ils leur en restent à découvrir …

Bobby aime cette grande pièce. Pourtant elle n’a rien de particulier, elle est souvent vide, mais il suffit que Cindy et Bobby décident d’y faire l’amour pour que autour d’eux démarrent également des activités! Et si au début Cindy et Bobby préféraient les petits coins qui ferment pour s’ébattre, ils sont maintenant suffisamment à l’aise avec leur sexualité pour s’exhiber et pour le coup c’est la pièce idéale!

Bobby est un mangeur de minou, il adore ça. Les minous longs, larges, fins, épais, charnus. Bref si le minou sent bon, c’est pour Bobby !
Il commence donc par allonger Cindy sur le matelas central et commence un langoureux cunnilingus. La pièce est vide mais bien qu’ayant la tête entres les jambes de Cindy, Bobby sent des gens passer, des chuchotements. Les chuchotements se fixent, le spectacle doit valoir le coup d’être vu. Et effectivement Cindy allongée sur le dos laisse voir une superbe poitrine.
Bobby se relève, des couples se sont installés sur les banquettes pour le spectacle.
A l’autre extrémité du matelas central s’est aussi installé un couple dans la même position que Cindy et Bobby. Lui est un peu costaud, elle blondinette à petits seins pointus. La vue est excitante.
Bobby fait comprendre à Cindy de rapprocher ses fesse du bord pour entreprend une douce pénétration «dans» une Cindy bien chauffée par le préliminaire.


La vision de l’autre couple est un joli spectacle. Bobby caresse Cindy. De temps en temps leurs regard se croisent, une façon de communiquer et de voir que tout va bien.
Un jeune couple, tous les deux très beaux, vient s’installer à portée de mains baladeuses sur la banquette de droite. Cindy et Bobby les avaient vu tout à l’heure dans le sauna, elle prodiguant une généreuse fellation, proche d’une des fenêtres du sauna, permettant à qui voulait d’assister à ce joli spectacle.
La jeune femme continue d’ailleurs. Elle s’est penchée en avant pour sucer son homme resté assis sur la banquette. Dans cette position les fesses de leur nouvelle et belle voisine sont à 50 cm d’eux. Ça chauffe !!
Cindy étend le bras pour un premier contact du bout des doigts. Pas de rejet. Elle commence quelques caresses encore bien chastes sur le flanc et le haut des fesses de l’inconnue.
La scène attire. Bobby voit une autre main, masculine, tenter des attouchements. La jeune femme se lève et ils s’en vont. Ce n’est pas grave parce que juste devant eux, touchant presque la tête de Cindy, est venu s’installer une femme, assise les bras en arrière, le buste tendu vers son compagnon qui semble lui donner bien du plaisir avec les doigts.
L’homme d’un couple tente une approche sur la dame, sa main est repoussée. Cindy dans sa position ne voit pas grand chose, Bobby continue l’alternance de coups plus ou moins rapides, plus ou moins profonds. Leur voisine jouit et s’en va.
Un homme arrive, se place à leur hauteur et commente avec un «humm, très beau spectacle». En retrait assise sur la banquette il y a sa compagne. Bobby n’y prête pas plus d’importance. Ils disparaissent de son champ de vision. Pas pour longtemps !
Bobby remarque de l’activité derrière lui. C’est peut être un claquement de fessée qui a attiré son attention. Il se retourne et la première chose qu’il voit c’est une jolie croupe avec planté au milieu d’une jolie paire de fesses un bijou brillant! Tiens donc, un plug anal ! L’homme qui se tient à côté de la femme au bijou se trouve être leur flatteur de tout à l’heure.
Bobby accroche le regard de Cindy et d’un mouvement de tête lui désigne l’endroit où porter attention.
La dame au bijou est debout avec ses mains en avant, posées sur la banquette. Son homme profite de la situation pour la prendre par derrière.
Bobby commence à perler de sueur, il est temps de faire une pause et de passer du rôle d’exhibitionniste au rôle de voyeur.
Ils n’auront pas besoin d’aller loin, c’est un bien joli spectacle que leur offre le couple de derrière.
Lui leur sourit tout en continuant son activité.
Bobby fait comprendre par le geste une demande d’autorisation de toucher. Elle est accordée par un «bien sur».
Bobby pose un doigt sur l’épaule de la dame. Il le glisse doucement le long du bras. La belle réalise en douceur qu’il y a quelqu’un à côté d’elle qui lui veut du bien.
Cindy fait de même sur la cambrure de son dos, le haut de ses fesses.
Bobby s’assoit sur la banquette, tourné vers la complice de jeu. Il glisse une main délicate vers les seins. Ils sont beaux et fermes. La bijoutière jette un regard vers Bobby, histoire de s’assurer qu’au bout de ces mains là il n’y a pas Quasimodo !

Bobby constate que si l’inconnue a un beau corps elle est aussi jolie.
Il tente une incursion dans la zone pelvienne, toujours délicatement, voir si le minou est également une zone de plaisir. Il est épilée, chaud, humide et fin.
Dans les phases d’approche Cindy est (presque) toujours timide. C’est donc Bobby qui prend la main libre de Cindy pour la guider vers cette chatte inconnue.
Bobby entreprend d’aventurer sa bouche sur ces tétons tout durs. Ils les prend en bouche et dans sa tête il se dit qu’une fois de plus ils se retrouvent à coquiner avec l’un des plus beaux couples des lieux.
Les caresses manuelles alternent avec les caresses buccales, jusqu’à la jouissance de leur bijoutière.
Tout le monde se sourit, on se remercie. Amusement pour retrouver les serviettes et paréos respectifs. La situation est cocasse parce que franchement après les échanges qu’ils viennent d’avoir tout le monde devrait se moquer de savoir s’il récupère le bon paréo !

Cindy et Bobby descende vers les douches, direction le hammam.
Il est rare d’y voir des ébats. Cela se limite souvent à des préliminaires. Ce jour là il est réglé parfaitement. Cindy supporte nettement mieux la chaleur que Bobby. Il a une astuce pour avoir moins chaud : «descendre» voir le minou de Cindy. Elle, c’est une méthode qui lui va parfaitement !
Ils y restent peut être une dizaine de minutes avant de remonter au bar puis au jacuzzi.
Des têtes nouvelles, ils observent. Ils profitent du moment. L’heure n’a pas d’importance.

A l’étage il y a une autre pièce qui permet des ébats a plusieurs. Sa taille ? environ 2 m sur 3 m dont la majorité est recouverte par un matelas en hauteur, recouvert de skaï noir. On y accède par un passage étroit. Au fond de la pièce un moucharabieh de la taille d’une petite fenêtre permet de deviner de l’extérieur de la pièce ce qu’il s’y passe. Il y a souvent 2 ou 3 couples qui s’activent dedans.
A l’instant ou Cindy et Bobby décident d’y aller il n’y a personne. Bobby s’allonge sur le dos et Cindy entreprend une douce fellation.
Cette pièce c’est un peu le hasard. En s’y installant on ne sait pas trop qui y viendra pour coquiner avec ou à côté. Il leur est arrivé de partir parce que les gens qui venaient de s’y installer ne leur correspondaient pas du tout.
Et ils y ont aussi passé d’excellents moments. Leur meilleur souvenir dans cette pièce ? Un joli minou partagé à deux, comme un Caprice des Dieux 🙂


Dans cette pièce la luminosité est très faible, quand un couple arrive c’est plus un jeu d’ombres, de formes et de voix qu’il faut scruter.
Arrive un couple, les formes sont belles, et à la voix Bobby reconnaît leurs complices de jeu du jour. Il lance un «on connaît ces gens là!» histoire d’aider leur visiteurs à identifier le couple qui est allongé devant lui.
En réponse ils entendent un «on va s’allonger à côté de vous».
Bobby aime ces moments pleins d’incertitudes, de désirs, de peurs, d’inconnu. Que va t il se passer ? Jusqu’où iront ils ? La première bonne impression sera t elle confirmée ?

Bobby est allongé contre le mur, Cindy contre lui. L’homme s’allonge à côté de Cindy, sa femme à côté de lui. Cindy et l’homme sont donc au centre de la scène. Les caresses commencent . D’abord entre Cindy et l’homme, proximité oblige, mais également entre Bobby et la femme, les bras se caressent, les seins de Cindy sont appréciés. Tout cela est très doux, très excitant.
Bobby voit l’homme prendre un préservatif et le dérouler sur son sexe. La pression augmente et ils savent que maintenant on n’en restera pas aux caresses.
Bobby trouve que c’est le bon moment pour rejoindre la femme tout en gardant un œil sur l’homme et Cindy. D’autant plus qu’ils n’ont jamais franchi le stade de l’échangisme : la pénétration hors couple. Ils sont ce que l’on appelle «mélangistes». Caresses, manuelles, buccales, mais pas de pénétration avec l’autre couple.
Ça c’était avant une sortie en décembre dans un autre sauna où le hasard leur a fait croiser le chemin d’un couple qui a failli leur faire franchir le cap. Ce qui les a arrêté à ce moment là ? Un principe établi dès le départ : ne jamais dépasser les limites fixées sans une discussion. Donc ils avaient refusé d’aller plus loin avec ce couple alors que tout était réuni pour le faire. Mais le débriefing de la soirée leur a permis de discuter, et d’envisager la possibilité de franchir le cap de l’échangisme si la situation se représentait.

 

Bobby rejoint donc la femme. L’ambiance est bon enfant. Il se pose à genoux devant elle et lui dit ouvertement : «j’adore manger les minous!». De quoi définitivement mettre à l’aise tout le monde! Cette annonce est accueilli avec bienveillance par sa complice. Allongée sur le dos, les cuisses entrouvertes, elle connaît la finalité. Bobby va donc commencer par titiller de sa bouche les seins. Le droit, le gauche, puis descendre doucement vers sa promesse.
En passant par le nombril il s’aperçoit que la belle a posé un piercing à cet endroit. Humm, coquine!
Bobby descend encore avec le plaisir de la première découverte. Il l’avait senti ce minou du bout des doigts, là il va le découvrir du bout des lèvres.
Toujours un petit coup d’œil vers Cindy pour s’assurer que tout se passe bien.
Bobby se régale. Le minou qui s’offre à lui est bon, chaud, lisse, assez “grand” pour y promener la langue de haut en bas et de bas en haut en se régalant à chaque instant des sensations que cela provoque sur la victime. Ce doux plaisir de tenir au bout de sa langue la jouissance d’une inconnue.
Quand Bobby sent qu’un point de non retour est proche il s’arrête avec un dernier petit coup de langue sec… Hummm sa victime du soir serre les poings avec une grimace…. Cindy rigole parce qu’elle sait parfaitement ce que Bobby est en train de lui faire. Entre supplice et plaisir!
L’homme s’est allongé sur Cindy, visiblement il est moins amateur de minou que Bobby.

La situation de plus en plus chaude demande à ce que soit pris une décision. Bobby demande alors clairement à Cindy comment elle se sent et si ils continuent un peu plus loin leurs perversions !
Il en profite aussi pour expliquer aux amants d’un soir la situation et les hésitations qui en découle. Ils comprennent.
Cindy retourne la question a Bobby. Lui le sent bien, ils sont agréables, charmants, doux… il n’y a aucune contre indication.

 

L’Homme a déjà enfilé son préservatif depuis longtemps, Bobby doit s’y mettre. Une main plongeante dans le bracelet attaché à sa cheville, il ouvre la pochette contenant les jetons pour les cocktails et les préservatifs. Bobby cherche le sens d’enfilage, c’est qu’il ne fait pas très clair dans cette pièce et Bobby a pris l’habitude de laisser ses lunettes au vestiaire ce qui ne facilite pas les choses pour y voir clair !
Enfilage, un dernier détour sur le doux minou et voilà le membre de Bobby dans l’inconnue du soir. Dans la tête de Bobby il y a 2 choses à gérer : son plaisir et sa douce Cindy.
Il regarde régulièrement sur sa droite essaye de voir si pour Cindy tout va bien.
De son côté , la Belle remue le bassin quand Bobby glisse dans le minou. Il lui semble sentir par moment le plug anal que la Belle a toujours entre ses fesses. Il fait chaud, il fait bon, on ne compte pas le temps. Bobby regarde derrière eux en direction de l’entrée de la pièce. Il y a du monde qui les regarde. La situation est terriblement excitante.
Ils entendent l’Homme jouir. Bobby profiterait bien encore un peu de la belle mais pour ne pas laisser Cindy seule il accélère ses mouvements, plus profonds, jusqu’à la jouissance.
Le moment le moins glam, retirer le préservatif et le mettre à la poubelle.
Les 4 restent dans l’endroit. Ils discutent, de la chaleur, de cette première fois, de la douceur de leur peau. Cindy trouve les poils de son amant du soir très doux. Ils échangent encore des caresses. Ils rigolent, Bobby propose un massage du dos en douceur à la Belle. L’occasion d’observer de près le bijou. Bobby aurait bien joué un peu avec, il n’osera pas…
Tout le monde s’accorde pour dire qu’il est temps d’aller prendre une bonne douche.
Au vestiaire ils se retrouvent. Chacun reprend son apparence policée, pantalon/chemise pour les hommes, robes/jupes pour les femmes. Ils se donnent rendez-vous pour un dernier rafraichissement au bar, se découvrent des prénoms : A et A.
Bobby donne leur email, leurs amants d’un soir pourront les contacter.
Ils passent ensemble le sas vers la sortie, dernier bisous, poignée de main.

Pour A et A, Cindy et Bobby étaient peut-être une rencontre de plus qui se noiera dans leurs souvenirs.
Pour Cindy et Bobby c’était le passage en douceur du mélangisme à l’échangisme. Un souvenir unique.
Retour vers le parking non loin, la tête pleine d’images. Tout cela est-il bien réel ?